Principes

Iatrologos s’est construit sur une série de principes issus de mon expérience, mélange d’engagement associatif et d’exigence scientifique. Pertinence, pragmatisme, importance accordée au savoir collectif professionnel ou profane, engagement des patients dans leur suivi médical, médecine basée sur les preuves… les idées fortes qui ont jalonné mon parcours professionnel se retrouvent dans la manière dont je travaille aujourd’hui.

Pour une stratégie digitale pragmatique et progressive
Loin des usines à gaz et des constructions théorico-marketing, mon approche de la stratégie digitale en santé est fondée sur deux constats :

  • la présence digitale d’une structure doit suivre les règles de la vie organique, c’est-à-dire s’adapter en temps réel aux changements de son environnement. Seuls les plus aptes à s’adapter quasi instantanément aux réactions des publics cibles pourront se développer durablement et construire des communautés de fidèles défenseurs de la cause ou de la marque.
  • les investissements nécessaires à la construction d’une présence en ligne peuvent rester modestes, à la condition qu’ils nourrissent des projets d’une grande adaptabilité. Le digital coûte peu à ceux qui savent développer des actions exploratoires pilotes et construire ensuite leur présence en amplifiant les tendances naturelles des internautes identifiées via ces actions pilotes.

Adopter une stratégie digitale ambitieuse et inscrite dans le long terme, c’est possible à la condition que ces premiers efforts restent raisonnables, adaptables et destinés avant tout à identifier des leviers pour gagner en efficience.

Le webmonitoring, et après ?
Cartographier le web autour de thèmes spécifiques, suivre les opinions exprimées en ligne à propos d’un produit ou d’une idée… le webmonitoring intrigue et inquiète. Car une fois cernées les tendances, comment intervenir sans apparaître comme un agent de propagande à la vue basse ?
Iatrologos aide ses clients à identifier les leaders d’opinion et les lieux d’échange qui pèsent le plus lourd dans le buzz général. Mais son travail ne s’arrête pas là. Convaincus que la transparence, l’écoute et le dialogue ouvert sont la base d’une communication mature, nous aidons nos clients à créer des éléments d’information et de remontée des besoins destinés à améliorer leur image digitale. Aller au cœur des lieux de discussion, travailler avec ceux et celles qui influencent l’opinion, pour devenir une structure plus pertinente et plus réactive.

Réseaux sociaux : soutien, information, remontée des besoins et mobilisation
Aujourd’hui, en France, dans le domaine de la santé, les communautés en ligne et l’usage des réseaux sociaux sont davantage le fait des patients que des professionnels. Le champ des communautés en ligne de soignants reste relativement pauvre, malgré quelques magnifiques exceptions de la part de médecins visionnaires.
Pour Iatrologos, les réseaux sociaux appliqués au domaine de la santé ont vocation à continuer à développer, à la condition qu’ils soient pertinents et fournissent :

  • du soutien par les pairs,
  • la diffusion d’informations validées et de savoirs issus de l’expérience personnelle,
  • la remontée des attentes, des besoins et des difficultés,
  • une mobilisation de tous pour améliorer le système de soins.

Ces quatre dimensions sont celles indispensables au développement de la démocratie sanitaire dans ce qu’elle peut avoir de plus positif, de plus synergique.

Vie associative en ligne : « Credo in e-patientum ! »
Internet est en train de révolutionner le monde des associations de patients. Des associations créées dans un monde où la rencontre physique était encore au cœur de leur modus operandi sont en train de se faire doubler par de nouvelles structures issues des communautés de patients en ligne.
Aujourd’hui, aucune association de patients ne peut faire l’économie du digital, que ce soit pour diffuser ses actions, recruter des adhérents, identifier des bénévoles, diagnostiquer les freins à la prise en charge médicale, enquêter sur la qualité de vie des patients, mobiliser ses troupes, mettre en place des actions de plaidoyer, etc.
À l’émergence du e-patient (connecté à ses pairs, aux sources des savoirs, à la recherche), correspond l’émergence de e-associations (ou d’éléments digitaux au sein d’associations anciennes ayant bien négocié le virage des TIC). Iatrologos vise à aider ces associations à aller plus loin dans leur démarche digitale.

Rédiger pour transmettre l’état de l’art dans un langage simple
Chez Iatrologos, les activités de création de contenus suivent des règles strictes dont la justesse a été éprouvée par 25 ans d’expérience :

  • respect des textes officiels qui expriment le consensus scientifique : recommandations de la HAS, de l’ANSM et des sociétés savantes, RCP des spécialités médicales, recommandations du PNNS et de l’INPES, etc. ;
  • rédaction dans un langage simple, compréhensible (basé sur le vocabulaire des manuels de SVT de classe de 3e), mais sans sacrifier les nuances qui accompagnent forcément l’art médical et les incertitudes scientifiques qui persistent ;
  • volonté de permettre une meilleure appropriation des données de la science et de la médecine par les patients, pour améliorer leur degré d’engagement dans leur suivi médical ;
  • construction et structuration des contenus à partir d’un travail de recherche en ligne pour identifier les questions les plus fréquemment posées, les idées fausses les plus courantes, les thèmes les plus polémiques, etc.

Parce que 90 % des contenus produits par Iatrologos sont destinés à être en ligne, nous prenons un soin particulier à travailler les textes et leur structuration pour une optimisation naturelle de leur référencement.